L’aventure Périféeries 2028, Capitale européenne de la culture

En 2028, une ville française sera Capitale européenne de la culture. Après Lille en 2004 et Marseille en 2013, le territoire de Saint-Denis, de Plaine Commune et des villes associées de la Seine-Saint-Denis et de la Métropole du Grand Paris sont aujourd’hui candidats à ce titre, sous le nom de Périféeries 2028. On vous explique tout !

Qu’est-ce qu'une Capitale européenne de la culture ?

Le label Capitale européenne de la culture est décerné chaque année par l’Union Européenne à 2 villes qui ont su proposer une programmation culturelle exceptionnelle, capable de rayonner à l’international. Impulsé en 1985 par l’actrice grecque Melina Mercouri et Jack Lang, tous deux ministres de la Culture, ce titre a pour objectif de mettre en valeur la diversité culturelle en Europe et favoriser le développement des villes grâce à la culture.

Devenir Capitale européenne de la culture, c’est une occasion unique de dévoiler au monde la richesse culturelle de son territoire, son identité, son patrimoine, ses atouts et ses talents. C’est aussi relever le défi de montrer le vrai visage de la banlieue !

Le projet « Périféeries 2028 »

Périféeries 2028 est le nom de la candidature groupée portée par Saint-Denis, Plaine Commune, le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis au label Capitale européenne de la culture 2028. La Métropole du Grand Paris et la Région Île-de-France sont également associées à la candidature. Enfin, une constellation de villes partenaires de la Seine-Saint-Denis et de la Métropole du Grand Paris font partie du projet. A travers cette candidature, le territoire formule le pari que la banlieue soit reconnue comme une terre d’innovation artistique et culturelle.

L'appellation “Périféeries” symbolise une volonté de renouveau et un changement de regard sur ces territoires autrefois relégués ou considérés à la marge, en leur redonnant une place centrale et innovante, et non plus périphérique. 

L’association Périféeries 2028 créée pour porter cette candidature commune, réunit les 4 collectivités citées précédemment et une multitude de forces vives du territoire : habitants, artistes et acteurs culturels, experts européens, médias, acteurs économiques… Leurs différents échanges et groupes de travail nourrissent l’écriture du dossier de candidature, première étape incontournable de l’aventure Capitale européenne de la culture.

Pourquoi Plaine Commune s’engage dans la candidature ?

L’engagement de Plaine Commune dans cette aventure européenne s’inscrit dans la continuité des actions menées depuis de nombreuses années par la démarche Territoire de la culture et de la création (TCC).

La culture ADN du projet de territoire de Plaine Commune

Plaine Commune est un territoire-monde traversé par des transformations urbaines intenses.  

Identifié comme Territoire de la culture et de la création depuis 2014 au sein de la Métropole du Grand Paris, Plaine Commune affirme la place essentielle de la culture dans la fabrique de la ville et mobilise l’art pour rendre l’espace public toujours plus agréable à vivre. Concrètement, cette démarche donne aux artistes l’opportunité d’être partie prenante des projets d’aménagement et de rénovation urbaine. Leur regard vient questionner la ville et la multitude de projets artistiques initiés dans cette optique, transforme les espaces publics avec et pour les habitants et accompagne les mutations urbaines à l’œuvre sur le territoire. Cette politique culturelle innovante vise 3 objectifs majeurs :

1 - Diffuser l’art dans l’espace public

Intégrer l’art dans le cadre urbain, c’est refaçonner les espaces publics pour les rendre plus dynamiques, accessibles et agréables à vivre pour les habitants. 

Depuis presque une décennie, Plaine Commune multiplie les interventions artistiques éphémères ou pérennes dans tous les espaces de la ville : palissades de chantier, parkings, tunnels piétons, pylônes… et soutient des projets d’envergure comme la Street Art Avenue ou la Pixel Avenue. 

2 - Faire émerger des quartiers culturels et créatifs

Au-delà de l’important maillage d’acteurs tissé par Plaine Commune au fil du temps, le territoire contribue pleinement à l’émergence de quartiers culturels et créatifs. Ces véritables morceaux de ville au sein desquels l’art et la culture investissent pleinement l’espace public, contribuent à préserver le patrimoine commun en donnant un souffle nouveau à d’anciens sites historiques d’envergure tels que les Labos Éclair d’Épinay-sur-Seine ou les usines Babcock à La Courneuve. 

3 - Réinventer la ville avec les habitants

Réinventer la ville avec les habitants, co-construire des projets artistiques participatifs avec les artistes (tels que les programmes ‘‘Sur le divan aux Tartres’’ ou ‘‘Habiter en oiseau à Pierrefitte-sur-Seine’’), encourager le tissage de liens au sein des quartiers autour de valeurs communes, sont autant d’ambitions portées par la démarche Territoire de la culture et de la création (TCC) qui font écho à la candidature Périféeries 2028. 

Un foisonnement d’artistes et de lieux culturels

Plaine Commune c’est aussi un territoire de bouillonnement artistique et culturel avec :

  • SES FESTIVALS : Festival de Saint-Denis, Festival Métis de Plaine Commune, Festival Villes des Musiques du Monde, le Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient, le Festival Rencontre des Jonglages…
  • SES LIEUX DE CREATION ET DE DIFFUSION ARTISTIQUE : le Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis, le Théâtre de la Commune à Aubervilliers, le centre culturel Jean Houdremont à La Courneuve, la Maison du Théâtre et de la Danse à Epinay-sur-Seine…
  • SES LIEUX DE PATRIMOINES ET DE TOURISMES HORS PAIR : Basilique cathédrale de Saint-Denis, Marché aux Puces de Paris Saint-Ouen, le Stade de France…
  • SES TIERS LIEUX CULTURELS accueillant des centaines d’artistes en résidence et une programmation unique de concerts, spectacles, performances, festivals, expositions : Le 6B à Saint-Denis, La Villa Mais d’Ici à Aubervilliers, Mains d’œuvres à Saint-Ouen, POUSH…
  • SES PRESTIGIEUSES ECOLES D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : l’Académie Fratellini, le Pôle Sup’93, le Conservatoire à Rayonnement Régional Aubervilliers-La Courneuve…
  • SES ARTISTES DE RENOM : Bartabas, Philippe Découflé, Nicolas Frize, Olivier Darné, Zahia Ziouani – Orchestre Divertimento…
  • SON DEVELOPPEMENT INEDIT DES CULTURES URBAINES : le parcours d’art urbain Street art avenue, le Festival de Hip-Hop de Saint-Denis…
  • SES 21 MEDIATHEQUES pour diffuser amplement la culture. Et bien d'autres ! 
     

Devenir Capitale européenne de la culture serait une formidable opportunité pour montrer au monde toutes les richesses culturelles et artistiques des banlieues et dévoiler ce qu'elles ont de meilleur à offrir.   

Un patrimoine multiple et remarquable

Plaine Commune dispose d'un patrimoine d'une très grande diversité, ce qui lui a valu d'obtenir en 2014 le label Ville d'art et d'histoire, décerné par le ministère de la Culture

À côté de sites mondialement connus comme la basilique cathédrale de Saint-Denis, le marché aux Puces de Saint-Ouen et le Stade de France, se niche aussi des richesses patrimoniales comme le musée d'art et d'histoire Paul Éluard. L'intérêt du territoire se trouve également dans son histoire agricole et maraîchère, le street art et les cultures urbaines, en passant par son patrimoine industriel, les savoir-faire de ses artisans ou encore ses trésors archéologiques.  

Un avenir culturel ambitieux

Les changements urbains en cours sont autant de défis à relever et Plaine Commune entend y apporter une réponse culturelle. Il s’agit aussi de valoriser et montrer au monde ses atouts historiques et culturels, faire découvrir l’innovation et la créativité de ses acteurs, tout en préservant les enjeux sociaux et écologiques. Avec deux rendez-vous majeurs qui se profilent également sur le territoire, les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 et Périféeries 2028, l’avenir y sera plus que jamais culturel !

Vous aimerez aussi