Démolition de logements insalubres : fermeture partielle de la rue Gabriel Péri

Saint-Denis | Cadre de vie

Publié le

à Saint-Denis

Willy Vainqueur - Willy Vainqueur

À Saint-Denis, la rue Gabriel Péri va être partiellement fermée pendant 5 mois à partir du 8 août.

Si l’habitat insalubre recule sur le territoire, certaines situations restent problématiques. À Saint-Denis, une expertise vient de montrer que l’îlot situé entre le 45 et le 59 rue Gabriel Péri, comprenant le 3 bis de la rue du Jambon, présentait des risques d’effondrement pouvant entraîner les immeubles attenants. Les habitants ont été évacués et pris en charge.

Pour assurer la démolition de cet îlot insalubre en toute sécurité, la rue Gabriel Péri sera partiellement fermée à la circulation motorisée dès le 8 août et pendant 5 mois.

Les travaux de consolidation des immeubles voisins et de démolition débuteront au mois de septembre et dureront jusqu’au mois de janvier.

Cette opération permettra à des logements neufs et accessibles de voir le jour en lieu et place des immeubles démolis.

 

L’habitat insalubre recule

La lutte contre l’habitat insalubre constitue une des priorités sur le territoire et plusieurs dispositifs sont en œuvre pour y remédier, allant de l’accompagnement aux copropriétaires en difficulté, à la démolition et reconstruction de logements.

À Saint-Denis, par exemple, des centaines de logements dégradés ont déjà été rénovés dans le cadre du le programme national de Requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD).

Le quartier du Centre-ville fait également partie des 26 quartiers du territoire qui bénéficient d’un projet de rénovation urbaine dans le nouveau projet de renouvellement urbain (NPRU). Celui-ci prévoie la démolition de quelque 500 logements insalubres et la livraison de 370 nouveaux logements.

Enfin, les propriétaires de copropriétés en difficulté, qui n’ont pas toujours les moyens pour enclencher des travaux, bénéficient d’un accompagnement et d’une aide technique et financière dans le cadre de l’opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH). Entre 2011 et 2016, c’est quelque 3 000 logements qui ont ainsi été accompagnés dans leur réhabilitation.

En savoir + :

Nos quartiers changent : centre-ville - Basilique de Saint-Denis

Compétence politique de la ville

Site de la ville de Saint-Denis