Lutte contre le l’habitat indigne : Plaine Commune obtient des engagements quant à l’accompagnement de l’État

Contact presse : Emmanuelle OTT : 01 55 93 48 77

 

 

Lutte contre le l’habitat indigne : Plaine Commune obtient des engagements quant à l’accompagnement de l’État

Communiqués de presse

Mercredi 10 avril

En déplacement sur le territoire de Plaine Commune, le ministre du Logement, Julien Denormandie, a réaffirmé la volonté du gouvernement d’être partenaire des villes et du territoire dans la lutte contre l’habitat indigne. Plaine Commune est particulièrement concernée par ce phénomène ; elle avait alerté les pouvoirs publics suite au désengagement de certains financeurs, dénonçant une sorte d’« angle mort » des politiques publiques de l’habitat.

Suite à la visite de la copropriété des Joyeux à Aubervilliers, le Comité de pilotage du Plan d’Investissement des Copropriétés (PIC) a réuni autour du ministre du Logement, des représentants des agences de l’État et de ses partenaires, les maires d’Aubervilliers, d’Épinay-sur Seine et de Pierrefitte-sur-Seine qui ont témoigné de la situation des copropriétés retenues dans le dispositif. De l’avis de tous, la diversité des situations exige des réponses adaptées pour chacune des copropriétés en difficulté. Ce constat partagé conforte la nécessité d’une approche locale des politiques publiques de l’habitat, au plus près des réalités de terrain.

Au bénéfice de ce COPIL, on peut noter la proposition de plusieurs partenaires de se porter volontaires pour être opérateurs des copropriétés concernées, en menant à la fois des actions de portage de lots, de réhabilitation, voire d’aide aux propriétaires occupants. Par ailleurs, pour prévenir la multiplication des locations indignes dans ce parc de logement, l’administration préfectorale a été chargée d’une veille spécifique de ces copropriétés en difficulté, de même que les syndics qui seront sensibilisés à cette problématique.

Enfin, le maire de Saint-Denis a signé un protocole de coopération avec l’État, l’Agence Régionale de Santé et Plaine Commune pour lutter contre l’habitat indigne. Le plan d’action de celui-ci prévoit notamment le suivi conjoint d’une quinzaine de copropriétés par an, le suivi des hôtels meublés dégradés, non encore ciblés dans les actions existantes, ainsi que des actions pour faciliter le relogement des personnes et familles issues du logement indigne.