Plaine Commune demande des moyens supplémentaires pour lutter contre les violences conjugales

Contact presse : Emmanuelle OTT : 01 55 93 48 77

 

 

Plaine Commune demande des moyens supplémentaires pour lutter contre les violences conjugales

Communiqués de presse

Mardi 3 septembre 2019

« Les dispositifs de protection des femmes victimes de violence existent, il faut des moyens pour les mettre en œuvre et les pérenniser » : tel est, en substance, le message que Plaine Commune a porté à l’occasion du Grenelle contre les violences conjugales organisé hier par la Préfecture du département de Seine-Saint-Denis. 

Dans un département pilote, qui a expérimenté plusieurs dispositifs innovants,  et qui se distingue par l’ancienneté de la prise en charge de cette problématique, ce ne sont pas tant de nouvelles mesures qu’il faut imaginer pour lutter plus efficacement contre les violences sexistes et sexuelles, mais bien plutôt consacrer des moyens humains et physiques aux associations, à la police et à la justice, ainsi qu’ aux collectivités locales actives auprès des femmes victimes de violences et de leurs enfants.  

L’urgence absolue de la situation exige que tout soit fait pour garantir le bon fonctionnement des dispositifs existants et en augmenter la capacité, notamment en termes d’accueil et d’hébergement, très insuffisants dans le département ; c’est l’application effective des textes législatifs qu’il nous faut enfin arriver à obtenir ; c’est enfin la garantie que la protection et l’accès aux droits s’adressent à toutes les femmes victimes de violences, y compris les femmes étrangères.  

Angèle Dionne, Conseillère déléguée en charge de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations à Plaine Commune porte les revendications suivantes : 

- L’amélioration des conditions d’accueil des femmes victimes de violences ainsi qu’une réactivité accrue, dans la mise en place des mesures de protection Une meilleure coordination des interventions de tous les acteurs de terrains
- Une formation accrue et systématique de tous les services susceptibles d’intervenir dans les cas de violences conjugales notamment dans les services publics.
- La mise en œuvre effective des dispositifs visant la neutralisation des auteurs des violences  (éviction des conjoints violents, suppression de la garde alternée, bracelets électroniques…),
- L’éducation à l’égalité filles/garçons dès le plus jeune âge pour  prévenir les violences de genre. 
- L’augmentation des places d’hébergement dans des centres spécialisés avec suivi social systématique