Politique de la ville

La politique de la ville a pour but de réduire les écarts de développement au sein des quartiers et d’améliorer les conditions de vie des habitants. Sur le territoire, elle concerne 270 000 personnes, soit 70% de la population de Plaine Commune.

Réduire les inégalités

Pour mettre en œuvre la politique de la ville, Plaine Commune et l’État se sont engagés en 2015 en signant un Contrat de ville ambitieux ayant pour objectif de réduire de 50 % les inégalités constatées entre le territoire et la moyenne régionale sur la période 2015-2020.

Pour cela, Plaine Commune a structuré son contrat de ville en six thématiques essentielles pour la vie quotidienne des habitants :

  • L’éducation
  • L’emploi et le développement économique
  • La santé
  • L’habitat et le cadre de vie
  • La tranquillité publique et la prévention de la délinquance
  • L’animation sociale et la vie culturelle des quartiers

Associer tous les acteurs de la vie du quartier

Plaine Commune est en charge de la gestion urbaine de proximité (Gup) dans les quartiers faisant l’objet d’un projet de rénovation urbaine. Il s’agit d’ un outil d’amélioration du cadre de vie qui a pour principe d’associer l’ensemble des partenaires publics et privés qui participent au fonctionnement d’un quartier, en lien étroit avec les habitants. En adoptant une gestion concertée au plus près des besoins et des usages des habitants, et en travaillant sur des problématiques récurrentes rencontrées dans le quartier, elle permet d’harmoniser et d’optimiser les actions menées.

Avec la gestion urbaine de proximité, Plaine Commune coordonne ainsi au quotidien l’action des différents acteurs qui interviennent dans le quartier : services techniques, unités territoriales de rénovation urbaine, services municipaux, bailleurs, police. 

Des actions concrètes menées avec les habitants

Chaque année, Plaine Commune lance un appel à projets aux associations et aux collectifs d’habitants. Le but est de leur permettre de proposer des actions concrètes à mener sur le terrain, en lien avec l’une ou plusieurs thématiques du Contrat de ville. Annuellement, pas moins de 800 projets sont ainsi financés dans les neuf villes du territoire, pour une enveloppe totale de huit millions d’euros. Accompagnement scolaire, chantiers d’insertion, sensibilisation aux économies d’énergie, projets menés envers la petite enfance ou la maitrise de la langue française, les domaines dans lesquels ces projets peuvent prendre forme sont multiples et permettent aux habitants d’être au cœur de la mise en œuvre de la politique de la ville.

La rénovation urbaine

L’Agence nationale de rénovation urbaine

Créée en 2003, l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), est un guichet unique de financement de l’État pour aider les collectivités territoriales et les bailleurs à rénover les quartiers d’habitat social qui concentrent de nombreuses difficultés.  La création de cette agence a permis la mise en place de projets de rénovation urbaine (PRU) dédiés à ces quartiers. Chacun de ces projets doit notamment permettre pour de rénover et de diversifier l’habitat, de consolider le développement économique, d’ouvrir les quartiers sur leur environnement, de favoriser la mobilité des habitants et d’opérer la transition énergétique des quartiers.
 

26 projets en cours sur le territoire

Signé en 2007, le Contrat territorial de rénovation urbaine (CTRU) de Plaine Commune concerne les neuf villes du territoire et regroupe 24 projets. Il représente un investissement d’1,6 milliards d’euros et prévoit un logement social neuf construit pour un logement social démoli. Avec la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de 2014, dite loi Lamy, 14 quartiers de Plaine Commune ont été retenus comme quartiers prioritaires politique de la ville devant faire l’objet d’un Nouveau Projet de Rénovation Urbaine (NPRU).

Au total, en regroupant les projets lancés dès 2007 et les nouvelles opérations de rénovation urbaine lancées par le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), 26 projets sont en cours sur le territoire. Pour chacun d’entre eux, les habitants sont pleinement associés à la définition et la mise en œuvre des projets via les conseils citoyens qui sont présents aux comités de pilotage.